News

Amazone: Les détaillants réalisant des ventes en Autriche doivent définir leur numéro de TVA

/
Date18 Août 2020
/
Posted By
/

Après de très nombreuses années passées dans une zone grise, pendant lesquelles les marchés en ligne pouvaient fonctionner et se gérer comme ils le souhaitaient, en grande partie sans entrave, ils sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à s’y intéresser. Cela va de la divulgation des classements et des obligations de contrôle à la coresponsabilité des infractions fiscales. En Allemagne, une réglementation sur la responsabilité des places de marché en ligne est en place depuis 2019 si les ventes n’y sont pas correctement taxées.

Les détaillants en ligne sont tenus de fournir aux marchés certaines données fiscales, notamment le moment et le montant des ventes réalisées. Si un commerçant ne remplit pas ses obligations, les autorités fiscales peuvent contacter l’opérateur du marché en lui adressant un avis correspondant. Si l’opérateur du marché ne veut pas être tenu responsable de l’obligation fiscale, il doit bloquer le commerçant. Certains commerçants peuvent également se souvenir de ce qu’on appelle le certificat d’enregistrement. Il semblerait que l’Autriche introduise une réglementation sœur à partir du 1er janvier 2021.

À partir de 2021, responsabilité d’Amazon & Co. également en Autriche

Une nouvelle loi s’appliquera alors en Autriche, qui obligera également les plateformes telles qu’Amazon à transférer des données, telles que les données d’identité et de transaction, aux autorités fiscales autrichiennes. En outre, Amazon devra également transmettre les ventes en et vers l’Autriche pour insérer son numéro de TVA dans le compte central des vendeurs d’ici la fin de l’année, si elle en a obtenu un en Autriche. Si cela n’est pas fait, Amazon pourra restreindre temporairement le compte.

“Si des transactions s’élevant à plus d’un million d’euros par an sont traitées via un marché électronique en Autriche dans leur intégralité – c’est-à-dire par tous les détaillants (…), le marché est responsable de la TVA autrichienne non payée s’il n’a pas respecté certaines obligations de diligence”, écrit Taxdoo sur son blog pour justifier la nouvelle obligation de déclaration.

Les commerçants allemands sont donc également concernés par les modifications du droit autrichien s’ils réalisent un chiffre d’affaires en Autriche et y sont enregistrés aux fins de la TVA. S’ils ont reçu un numéro d’identification à la TVA en Autriche, celui-ci doit être déposé.

Le statu quo: Seuils de livraison pour les livraisons à l’Autriche

Mais cela pourrait bientôt être terminé. Jusqu’à présent, les livraisons de l’Allemagne vers l’Autriche étaient soumises à l’imposition au lieu d’expédition et donc à la taxe sur le chiffre d’affaires allemande, conformément à l’article 3, paragraphe 6, de la loi sur la taxe sur le chiffre d’affaires (UStG). Le “règlement sur la vente par correspondance”, § 3c, alinéa 1 (UStG), fait une nouvelle fois exception à cette règle. La TVA sur les envois transfrontaliers aux particuliers en Autriche est imposable en Autriche si un certain seuil de livraison a été dépassé pendant l’année en cours ou l’année précédente. Le seuil de livraison pour l’Autriche est actuellement de 35 000 euros.

Initialement, il était prévu de supprimer ces seuils de livraison pour les livraisons au sein de l’UE le 1er janvier 2021. Toutefois, à la demande de nombreux pays, cette modification doit être reportée d’au moins six mois et entrer ainsi en vigueur au plus tôt à partir de juillet 2021.